accueil  
 
 
Le prix 2009
 

Le prix de l'Éducation nationale au Festival de Cannes
La présence de l'Éducation nationale à Cannes constitue un temps fort de l’éducation au cinéma.

   

Ministère de l’Éducation nationale

   

le trophée

 

I - Un temps fort de l'éducation au cinéma

Le ministère de l'Éducation nationale (MEN) accorde une place particulière au cinéma ainsi qu'à l'éducation à l'image filmique dans les programmes généraux, les enseignements de spécialité et les options facultatives des lycées. Cet enseignement est conforté par les dispositifs transversaux (classes à projets artistique et culturel notamment), par des ateliers artistiques et par des activités complémentaires comme "École et cinéma", "Collège au cinéma" et "Lycéens et apprentis au cinéma" menées en partenariat avec le Centre national de la cinématographie. Cette éducation conjugue pratique, connaissance du patrimoine cinématographique et sensibilisation à la création contemporaine.

Par sa présence pour la huitième année consécutive au Festival international du film de Cannes, le MEN entend souligner auprès du grand public, des professionnels du cinéma et de la communauté scolaire l'importance pédagogique de l'art cinématographique, y compris le plus actuel.

Depuis 2003, le Prix de l'Éducation nationale est décerné à un des films choisi dans l'une des deux sélections officielles du festival de Cannes ("Compétition" et "Un Certain Regard"). Ce film est distingué pour ses qualités artistiques et cinématographiques, sa portée humaniste et éducative et son intérêt pédagogique. Il est ainsi susceptible de s'adresser à tous les lycéens et à l'ensemble de la communauté éducative.

Le film primé est signalé aux enseignants et aux lycéens. Il donne lieu à la production d'outils pédagogiques, dont un DVD (dans la collection "à-propos"), réalisé par le centre régional de documentation pédagogique de Nice, en liaison avec l'inspection générale de l'Éducation nationale et la direction générale de l'enseignement scolaire, en collaboration avec les producteurs et les distributeurs. Ce DVD est diffusé sur l'ensemble du territoire, notamment par le réseau Scérén-CNDP, afin d'accompagner différentes initiatives pédagogiques autour du film.

II - Modalités de l'opération en 2010

Le suivi de l'opération est assuré par un comité de pilotage national, présidé par le directeur général de l'enseignement scolaire ou son représentant, et composé de représentants de l'inspection générale de l'Éducation nationale et de l'académie de Nice (délégation académique à l'éducation artistique et à l'action culturelle, inspecteurs d'académie-inspecteurs pédagogiques régionaux et centre régional de documentation pédagogique).

Un jury sera constitué pour choisir le film primé. Il lui sera en outre demandé, au cours du festival, de participer à des activités pédagogiques autour du cinéma, et au-delà du festival, d'assurer le suivi du film sélectionné.

Le jury se composera de huit membres : un président du jury (professionnel du cinéma ou artiste), un vice-président appartenant à l'Éducation nationale, tous deux désignés par le directeur général de l'enseignement scolaire sur proposition de l'inspection générale ; quatre enseignants et deux élèves proposés par le comité de pilotage national sur la base d'un appel à candidatures national.

   
     
   
     
    Le film primé est signalé aux enseignants et aux élèves, et accompagné d’outils pédagogiques, dont un DVD (dans la collection “à propos”) réalisé par le CRDP de Nice, sous la direction de l’IGEN et de la DGESCO, en collaboration avec les producteurs et les distributeurs.
Dès sa première édition, en 2003, le Prix de l’Éducation nationale, présidé par Christine Juppé Leblond, récompensait Elephant de Gus Van Sant. Le lendemain, le film recevait la Palme d’Or. En 2004 (président Claude Miller), le prix était attribué à La vie est un miracle d’Emir Kusturica ; en 2005 (président Pierre Chevalier), à Cinéma, aspirines et vautours de Marcelo Gomes. En 2006, le jury, présidé par Frédéric Mitterrand, distinguait Marie-Antoinette de Sofia Coppola. En 2007, le Prix de l’Éducation nationale, présidé par Bernadette Lafont, était attribué à 4 mois 3 semaines 2 jours de Cristian Mungiu. Le lendemain, le film recevait la Palme d’Or. En mai 2008, le jury, présidé par Robin Renucci, a distingué Tulpan de Sergueï Dvortsevoï. En 2009, Le ruban blanc de Michael Haneke était récompensé par le Prix de l’Éducation nationale (présidente Anne Alvaro), le lendemain, le film recevait la Palme d’Or.
     
   
Image 1
2003 : Elephant de Gus Van Sant
Image 1
2004 : La vie est un miracle d’Emir Kusturica
Image 1
2005 : Cinéma, aspirines et vautours de Marcelo Gomes
Image 1
2006 : Marie-Antoinette de Sofia Coppola
Image 1
2007 : 4 mois 3 semaines 2 jours de Cristian Mungiu
Image 1
2009 : Le ruban blanc de Michael Haneke
     
   
Christine Juppé-Leblond, Inspectrice Générale de l’Éducation nationale en charge du cinéma et de l’audiovisuel.
Suite à la présentation des membres du jury 2009, Christine Juppé Leblond aborde les enjeux et les finalités du Prix de l’Éducation nationale. Elle revient également sur la couverture médiatique de l’évènement ainsi que sur la fonction didactique du cinéma.
     
    La cérémonie de la remise du Prix de l'Éducation nationale 2009
   
Image 1
Christian Nique, Recteur de l'académie de Nice.
Image 1
Christine Juppé-Leblond, Inspectrice Générale de l’Éducation nationale en charge du cinéma et de l’audiovisuel.
Image 1
La remise du prix de l'Education nationale 2009 pour Le ruban blanc de Michaël Haneke à Régine Vial des Films du Losange.
Image 1
Le jury du prix de l'Education nationale 2009.
Christian Nique, Recteur de l'académie de Nice Christine Juppé-Leblond, Inspectrice Générale de l’Éducation nationale en charge du cinéma et de l’audiovisuel . La remise du prix de l'Éducation nationale 2009
pour Le ruban blanc de Michaël Haneke à Régine Vial des Films du Losange.
Le jury du prix de l'Éducation nationale 2009
   

   

haut de page

   
 
 
"à-propos" Le Ruban Blanc de Michael HANEKE © CRDP de l'académie de NICE 2010