Cannes 2007
 
 

Festival de Cannes 2007

 | Films |


-site officiel

-comme au cinema

-allocine.fr



L'Avocat de la terreur
Réalisé par Barbet Schroeder                       Interview sortie de salle 

Sélection officielle - Un certain regard                                                  Chronique 
Avec Jacques Vergès, Béchir Boumaza, Hans-Joachim Klein ...

Durée : 2h 15min.
Année de production : 2007
Sortie en salles le 06 Juin 2007
Distribué par Les Films du Losange

Etudiant en philosophie à La Sorbone, Barbet Schoeder débute sa carrière aux Cahiers du cinéma en 1958, avant d'être assistant stagiaire sur Les Carabiniers de Jean-Luc Godard en 1963, film dans lequel il tient un petit rôle. La même année, le futur cinéaste se lance dans la production, via sa société Les Films du losange avec laquelle il produit notamment les premiers films d'Eric Rohmer. C'est donc assez logiquement que Barbet Schroeder se lance dans la réalisation en 1969.
Trois ans et quelques documentaires tournés en Nouvelle-Guinée plus tard, il reste dans l'ambiance hippie avec La Vallee. Après un détour par le documentaire en 1974, Barbet Schoeder filme le sexe sans complaisance dans Maîtresse.
En 1990, Barbet Schroeder est nommé à l'Oscar et aux Golden Globes pour l'enquête du Mystère von Bulow, qui vaut également l'Oscar et le Golden Globe du Meilleur acteur à Jeremy Irons.
Adaptant sa sensibilité européenne au style américain, le metteur en scène enchaîne les polars.
A ses heures perdues, le réalisateur joue également à l'acteur avec des petits rôles, dans des genres très divers. Eclectique, Barbet Schroeder part en Colombie caméra numérique au poing pour signer La Vierge des tueurs en 2000, récompensé au Festival de Venise, puis revient à un cinéma plus commercial en 2002 avec Calculs meurtriers.
En 2007, après cinq ans d'absence derrière la caméra, il confirme qu'il est imprévisible en signant L'Avocat de la terreur, documentaire centré autour de l'énigmatique avocat Jacques Vergès.

Communiste, anticolonialiste, d’extrême droite ? Quelle conviction guide Jacques Vergès ? Barbet Schroeder mène l’enquête pour élucider le « mystère ». Au départ de la carrière de cet avocat énigmatique : la guerre d’Algérie et Djamilah Bouhired, la pasionaria qui porte la volonté de libération de son peuple. Le jeune homme de loi épouse la cause anticolonialiste, et la femme. Puis disparaît huit ans. À son retour, Vergès défend les terroristes de tous horizons (Magdalena Kopp, Anis Naccache, Carlos) et des monstres historiques tels que Barbie. D’affaires sulfureuses en déflagrations terroristes, Barbet Schroeder suit les méandres empruntés par « L’avocat de la terreur », aux confins du politique et du judiciaire. Le cinéaste explore, questionne l’histoire du « terrorisme aveugle » et met à jour des connexions qui donnent le vertige.